A propos de moi



Ma rencontre avec la Technique Alexander s'est faite dans le cadre de la pratique du tango. J'étais alors dessinatrice en cabinet d'architecture, et je commençais à donner des cours de tango argentin en plus de cette activité

Dans ma pratique du tango, j'avais eu la sensation de rapidement progresser mais aussi, de rapidement stagner et ce, sans comprendre pourquoi. C'était ce qui s'était déjà passé auparavant dans mes différentes pratiques sportives ou artistiques. La différence ici, était que j'éprouvais une telle passion pour cette danse que cela me poussait à vouloir dépasser mes limitations habituelles. Je finis par faire un constat : ma limite de progression en utilisant la répétition de mouvements était atteinte et il était nécessaire de chercher autrement.

C'est cette démarche qui m'a amenée à rencontrer la Technique Alexander et à suivre des ateliers collectifs de tango dont l'approche intégrait cette technique. En parallèle, une douleur chronique au trapèze était survenue un an après le début de mon travail sur ordinateur, au cabinet d'architecture, et je n’arrivais pas à la traiter. Cela m'a décidée d'approfondir la Technique Alexander et de suivre des leçons individuelles. Je cherchais par là, un moyen de résoudre mon problème de douleur tout en y voyant un moyen d'améliorer ma danse et mon enseignement du tango.
Je découvris que la pratique de la Technique Alexander en plus des bienfaits sur ma douleur et du formidable support qu'elle m'offrait pour développer ma danse et mon enseignement, avait des répercussions positives bien plus larges. A partir de ma rencontre avec la Technique Alexander, j'ai découvert entre autres, plus d'aisance et de puissance dans mes gestes en général, et plus de calme et de créativité dans ma façon d'être. 

Mon désir de devenir professeur de Technique Alexander est né rapidement et se renforça au fur et à mesure de la ma pratique. Je suivis alors la formation à l'Ecole de Technique F.M. Alexander de Paris pour les Professeurs (
ETAPP), formation de 1600 h sur 3 ans. Le diplôme obtenu est certifié par l'APTA (l'Association française des Professeurs de Technique F. M. Alexander). L'APTA est affiliée à l'association STAT (Society of Teachers of the Alexander Technique), association mère basée à Londres.
Je suis heureuse d'exercer aujourd'hui comme professeur de Technique Alexander sur Lyon. Je suis particulièrement attachée au fait que ce métier propose un accompagnement de la personne qui lui permette d'apprendre à développer ses propres ressources.

Je donne également des cours collectifs de tango avec mon partenaire Sébastien Egret également professeur de Technique Alexander (pour plus d'informations, voir le site de tango et le site de Sébastien Egret).